Livre - Les aigrettes des cirses dans le jour qui naît

Dès la parution des Sagittales, nous savions qu’une vraie voix nous était née. Singulière, forte et originale. La voix de Jean-Christophe Meyer ! Une voix de célébrant comme le revendique d’ailleurs de façon quasi explicite le titre d’un recueil suivant : Garde ton souffle pour le chant de la gratitude.
 
Les années ont passé, la voix a mûri. Affermie et amplifiée, elle ne fait que tenir ses promesses, tout en restant fidèle à elle-même. Une voix qui a le doux rire des feuilles de la vigne de son cher Winzenberg, le fruité du chant des merles et l’éclat scintillant des eaux vives du torrent quand il se libère de la montagne.
 
Une voix qui dit avec un égal bonheur la nature, la musique et l’amour.
Une voix qui chante la vie multiple, présente et à venir, ainsi que son ferment le plus intime :
 
« Le ciel bondit de
joie.
 
Nous sommes ivres
de la vie qui germe
en toi ».
 
PRÉSENTATION DE L’AUTEUR
 
Né en 1978, Jean-Christophe Meyer a grandi à Blienschwiller (Alsace), au pied du Winzenberg, où ses parents sont vignerons. Journaliste à L’Alsace, il habite à Saint-Louis, aux portes de Bâle (Suisse). Il écrit en français et en alsacien.
 
Mes contributions au projet :
 
- La conception et la création de la maquette originale des pages et de la couverture du livre,
- La création du visuel original pour la couverture, travail à l’encre de chine,
- La conception et création des supports de communication.
Travail préparatoire et variantes pour l’illustration de la couverture : 

Découvrez mes autres créations

Livre d'artistes - La lumière la mort
Livre d’Artistes, La lumière la mort Mes principales contributions au projet : - Mise en place de la ligne graphique d'une nouvelle collection de livres, à l’occasion de la création de la Collection Le miroir des échos aux Editions du Tourneciel. Comprenant les caractéristiques des typographies, du format, de papier, de la reliure et de la finition de l’ouvrage. - La conception et la création de la maquette originale des pages et de la couverture du livre, - La reproduction photographique ou numérique de certaines œuvres originales de Dan Steffan, Présentation du livre : La peinture de Dan Steffan. La poésie d’Albert Strickler. Les portraits bouleversants et les paysages habités de l’une et la « mélancolie solaire » de l’autre, pour reprendre le titre de Claude Vigée, auquel un triptyque du livre rend par ailleurs un émouvant hommage. La lumière la mort, ni commentaire ni illustration, mais résonance et rencontre d’abord, puis fertile compagnonnage où chacun s’enrichit de l’avancée de l’autre au gré d’une errance dans tous les automnes possibles. Comme si les lointains giboyeux, la buée sur les lacs, les premiers coups de fusil dans la forêt, la rêveuse chute des feuilles mortes, le brame du cerf ou les idéogrammes du vol des oies sauvages n’étaient que les signes tangibles, aussi fugitifs ou vaporeux qu’ils soient, d’une réalité à la fois plus essentielle et plus mystérieuse où le Temps lui-même s’affirmerait en s’exhaussant sans cesse de son propre abîme. La Lumière la mort. La poésie de la peinture. La peinture de la poésie. Pour une seule et même musique. Qui serait celle où Mozart rencontre Schubert. Douloureuse et magnifique. Qui exulte et déchire ! Présentation de la collection : La Lumière la mort constitue le premier volume d’une nouvelle collection. Celle-ci, LE MIROIR DES ÉCHOS !, associe un plasticien à un écrivain ou poète, dont la rencontre se traduit prioritairement par la mise en résonance des oeuvres respectives, sans exclure toutefois d’autres formes de collaboration comme l’illustration, le commentaire, voire l’étude. En parallèle du livre, qui en représente l’aboutissement le plus concret et le moins éphémère, chaque rencontre est par ailleurs aussi amenée à se multiplier au gré de différents événements – expositions, performances, lectures – et des nouveaux échanges susceptibles d’en résulter.
Trademark Les Editions du Tourneciel
Création de l'identité visuelle d'une maison d'édition, comprenant son logo et ses déclinaisons.
APRONA Rapport d'activité bilingue
APRONA - L’Observatoire de la nappe phréatique d’Alsace. Missions : Création d’un rapport d’activité et de différents supports de communication de l'association.
Maettle - Les Arts Au Vert à Stosswihr
Création des supports de communication du festival, édition 2006 sur le thème du fil, avec pour objectif de donner une valeur de catalogue au programme diffusé gratuitement. Création des logotypes. Programme A5 Horizontal - 46 pages dont 1 volet de couverture Couverture 3 volets : Les pages pub sont «cachées» sous un volet, donnant à l’ensemble un aspect plus prestigieux. Affiche, tracts et annonces presse.
Livre - Ich ben a bées frau Je suis une méchante femme
Beau livre bilingue illustré, texte de Pierre Kretz, dessins de Dan Steffan.
Livre - Camille BRAUN : la Grande Guerre à coups de...
Livre - Camille BRAUN : la Grande Guerre à coups de crayon
Livre - La Vancelle naturellement
A la fois reflet de l’âme du village et de l’esprit d’un lieu, La Vancelle naturellement est le livre collectif de villageois fiers de leur commune.
Livre - Dans la paume d'une feuille d'érable
Création graphique et mise en page d'un livre de poésie accompagné des dessins et gravures de Delphine Gutron. Poèmes de J-C Meyer et d'Albert Strickler.
Livre - Catalogue d'exposition. RAKU Anne Zimmermann
Livre - Catalogue d'exposition de céramiques RAKU Anne Zimmermann, Artiste plasticienne Missions : Conception et réalisation graphique du catalogue et du carton d’invitation à l’occasion de l’exposition Raku - 2005 - Hall de la Mairie d’Altkirch. Format du catalogue : A5 Horizontal, 46 pages. Don quatre pages imprimées en CMJN sur film translucide, situé en tête de chapitre. Quatre pages de texte en bandeau, sur papier recyclé brut, 1/2 format horizontal 70 * 210 mm, calées sur la tranche basse du livre. Les reproductions photographiques des œuvres imprimés sur CMM, reliure dos carré collé.
Livre d’artistes - Le Komboloï des îles
Livre d’artistes, L 19,5 x H 19 cm, 144 pages Le Komboloï des îles Photographies de Philippe Lutz / Textes d'Albert Strickler
Haut de page